WWOOFing time (2)

Après 3 mois, je trouve enfin le temps d’écrire ce dernier article (ou pas) pour raconter mes aventures dans la 2ème ferme : La fromagerie au fond des bois. Elle se situe à une centaine de kilomètres au Nord de Moncton (la carte ici), à 20 kilomètres de l’Océan Atlantique (que je n’aurai pas l’occasion de voir).

Arrivée au marché à Moncton avec Ted, je repars avec Patrick pour découvrir sa ferme. On fait connaissance dans la voiture, il me raconte un peu leur parcours hors norme : le couple est originaire de Belgique. Il y a 6 ans, ils ont emménagé avec leurs 2 enfants au New Brunswick, après avoir vécu quelques années en France. Ils ont tout construit eux-mêmes : la maison, le garage, la grange, la fromagerie. En s’installant dans cette région, ils avaient dans l’idée de construire des chalets tout près de la rivière qui longe leur domaine. Mais le manque de touristes les a fait réfléchir : ils ont alors opté pour la fabrication de vins. En attendant la maturation de leurs arbres, ils ont développé la ferme de chèvres laitières et ont finalement continué dans cette voix.

Une visite des lieux s’impose : la maison entourée de son immense jardin et des bois, donnant sur la rivière.

Notre travail consistait principalement à nourrir la quarantaine de chevreaux affamés 2 fois par jour, avec le lait directement récupéré de la traite.

jklm

La plupart des chevreaux avaient un ecthyma contagieux, une maladie virale cutanée… C’est-à-dire que leur tête est recouverte de pustules, particulièrement autour des lèvres et yeux (et la transmission à l’homme est possible…) ! La cause serait un virus présent dans le foin. Et comme la varicelle, après l’avoir eu, ils sont définitivement immunisés. Ils ressemblaient à des schtroumpfs, à cause du médicament qu’on leur pulvérisait…

La traite était faite deux fois par jour à 5h et à 17h.

hjkl

Ils ont trois races de chèvres laitières :

– les Nubiennes : caractérisées par leurs très longues oreilles tombantes.

– les Alpines : très laitières, les oreilles dressées, de très grande taille. La robe est de couleur variable.

– les Saanen : originaire de Suisse, les oreilles dressées. Leur robe est de couleur blanche ou crème.

Et les autres animaux ? Un bouc, des cochons, un cheval, des suisses (des p’tits écureuils), des chats et chiens.

Nous avons aussi travaillé dans la fromagerie, où l’on a assisté aux étapes de la fabrication d’un fromage : de la pasteurisation du lait (sauf pour les fromages au lait cru) au produit final qui se vend aux marchés du coin.

Malgré un temps pourri, on a pu faire une balade dans les bois.

j

Et une balade en vélo avec une longue pause passée à bavarder au bord de la rivière.

Publié dans Nature | Laisser un commentaire

WWOOFing time (1)

Après un long moment d’absence, voilà la suite (et la fin…) de mes aventures au Canada !

Avant de rentrer en France, j’ai planifié 3 semaines de WWOOFing (pour en savoir plus) au New Brunswick (seule province bilingue du Canada) pour mon plus grand plaisir.

Après 17 heures de train de Montréal à Moncton, 2 heures en bus jusqu’à Fredericton et 1h de voiture, je suis arrivée à destination : la ferme des Wiggans.


La ferme appartient à un couple d’une soixantaine d’années. Très accueillants, ouverts d’esprits, protestants (United Church). J’ai aussi rencontré une autre WWOOFeuse, canadienne, de 21 ans, super intéressante et très sympa, qui nous quittera quelques jours plus tard.

Je suis ici depuis plus d’une semaine et je n’ai pas vu le temps passer. La journée commence à 8h avec les « chores » (tâches quotidiennes) : nourrir les poules et les moutons, ramasser les œufs.

Puis selon le temps et le jour de la semaine, j’ai planté (dans la serre, pour l’instant, il fait trop froid et trop humide dehors), désherbé, réparé une clôture pour les vaches, nettoyé le jardin, coupé et ramassé du bois, lavé et rangé les œufs dans des boîtes, etc. Le travail ne manque pas ! L’ambiance est très sympa, on écoute la radio quand on travaille dans la serre, on discute (en anglais !!!), les repas sont délicieux.

Et de plus près, voilà des laitues et des plants de courge :


La visite continue avec les moutons…

Ces 2 chats sont sauvages, ils vivent parmi les moutons, qui les ont carrément adoptés. Y’a rien qu’à voir les mamours qu’ils se font :

Et une p’tite vidéo, juste pour le plaisir des yeux :

Il y a aussi quelques vaches d’Ecosse (highland cows).

Maud, the crazy dog, qui ne quitte pas des yeux la vache et son petit.

Le samedi, c’est le jour du marché à Fredericton (réveil à 4h45) : cette semaine, on vendait des oeufs, de la laitue et des épinards, les seuls légumes qui poussent pour l’instant. Et on voit clairement la différence entre notre stand et un autre qui vend toute la gamme classique de légumes, hors-saison, exportés des USA et non biologiques.

Le marché est très vivant et diversifié : on y vend des légumes, des sacs à mains, des confiseries, du sirop d’érable, des bijoux, des habits, etc. Et j’ai aussi rencontré mon futur WWOOF host, qui tient un stand de fromages.

Un coucher de soleil sur la colline d’en face…

Et de l’autre côté, ça donne ça…


Et samedi, je découvre une nouvelle ferme !

| 7 commentaires

Who says Spring’s here ?

Après un long moment d’absence, me voilà de retour avec des photos……. d’hiver, pour changer. Alors que certains admirent les mimosas en fleur, de l’autre côté de l’Atlantique, le paysage est toujours aussi blanc. Heureusement que je ne m’en lasse pas… Pour preuve, voilà quelques photos de ma dernière balade, le long de la rivière Rideau, qui traverse la ville d’Ottawa.

Première photo : c’est toujours un bonheur que de se réveiller le matin après qu’il ait neigé toute la nuit et de jeter un coup d’œil par la fenêtre de sa chambre (ci-contre).

Ci-dessous : l’entrée de la forêt près de chez moi.

J’aime le parterre ondulé de neige sur cette photo.

A la fin de chaque hiver, on scie et on fait sauter la glace dans la rivière (ils utilisent même des explosifs) pour empêcher les inondations dues aux embâcles (obstruction d’un cours d’eau par de la glace). Ci-dessous, on voit la limite entre l’eau et la glace sur la rivière Rideau.

Au bord de la rivière, quelques joncs…

En traversant un pont, j’aperçois une drôle de bête dans l’eau glacée de la rivière…

UN CASTOR !!!!

N.B. : à la fin de la vidéo, vous avez droit à mon seul commentaire : un p’tit « hi » de joie !

Les chutes : où la rivière Rideau se jette dans la rivière des Outaouais.

Voilà une carte du centre d’Ottawa où j’ai mis quelques repères.

Malgré une température moyenne de -15°C pendant l’hiver, ça n’empêche pas les canadiens de s’amuser : le festival des neiges est organisé chaque hiver avec plein d’activités comme la glissade sur des toboggans de glace ou les concours de sculpture.

Ce qui fait la particularité d’Ottawa est son canal Rideau qui se transforme pendant l’hiver en une patinoire géante, de 7km de longueur (gratuite !) où l’on peut pratiquer jour et nuit.

Depuis quelques jours, la neige et la pluie alternent. On sent donc que le printemps arrive, les températures tournent autour de 0°C et les trottoirs sont inondés (à cause de la neige fondue) mais on n’en est pas encore au stade où l’on revoit la terre et les herbes jaunes, bien cachées sous la neige.

Et une p’tite chanson du folklore québécois, juste pour le plaisir. 😉

Publié dans Meteo, Music, Nature, Ottawa city | 6 commentaires

Avertissement de refroidissement éolien

Selon MeteoMedia,

« Important refroidissement éolien cette nuit et dimanche matin. Le présent bulletin est un avertissement indiquant que le refroidissement éolien atteint ou atteindra des valeurs extrêmes dans ces régions (Ottawa nord, Kanata, Orléans).

Le ciel qui se dégage et l’intensification des vents du nord donneront un indice de refroidissement éolien élevé entre -35 et -40 à partir de cette nuit et dimanche matin. Les personnes devant aller à l’extérieur doivent faire preuve d’une extrême prudence car des engelures peuvent survenir sur la peau exposée en aussi peu que dix minutes. »

Moi qui hésitais à me rendre downtown en vélo ce soir, je vais prendre le bus…

Publié dans Meteo, Ottawa city | 3 commentaires

A walk in the neighbourhood

Voilà quelques photos d’une petite balade dans mon quartier après 2 jours de neige. Et selon ma propriétaire, ce n’est que le début… « Oh ce n’est pas grand-chose, attends de voir quand y’en aura plus d’un mètre ! » 🙂

Dans l’arrière-cour, la table en bois est recouverte d’un épais coussin blanc.

Chaque arbre supporte la neige sur ses branches de façon différente, en quantité plus ou moins importante…

(Euh… C’est quoi le rapport ? Aucun. Mais n’est-il pas cute ?)

Dans la p’tite forêt près de chez moi, plutôt triste comme ambiance, l’hiver… Mais on en profite pour faire du ski de fond, jouer dans la neige, et sortir les chiens qui s’amusent comme des fous.

En vrac, quelques liens intéressants :

– Un article où sont réunis tous les griefs que l’on peut avoir contre la firme multinationale Nestlé (entre autres, exploitation des travailleurs, nombreux problèmes sanitaires, absence d’éthique, utilisation de l’huile de palme, soutien la culture d’OGM, etc.).

– Un parti politique canadien pas comme les autres, le parti rhinocéros. Son but était de se moquer de la mascarade politique (la promesse la plus importante : ne jamais tenir ses promesses). Il a officiellement existé des années 1960 aux années 1990. Pour vous donner une idée : « Le parti a réclamé que le rhinocéros soit reconnu comme un symbole approprié pour un parti politique, puisque les politiciens ont, par leur nature, la peau « épaisse, se déplacent lentement, ont l’intellect faible, peuvent se déplacer très vite lorsqu’ils sont en danger et ont de grandes cornes velues poussant au milieu de leurs visages ». » Wikipédia

– Un article qui décrit une journée de la vie d’une étudiante en échange internationale à l’université d’Ottawa avec, en prime, une étude des mœurs canadiens.

– Une vidéo réalisée dans le cadre d’un projet de fin d’étude « Quand on compare l’exploitation d’une ferme et de ses vaches avec un système d’exploitation » :

Publié dans Meteo, Nature, Ottawa city | 4 commentaires

White Christmas

Place aux photos !

Un des hobbies favoris des canadiens en hiver est le toboganning ! Alors me voilà sur une ancienne planche de snow descendant une petite colline à une vitesse grandissante avec arrivée sur un lac gelé. Plus loin sur le lac, un espace est dégagé pour les amateurs de hockey, LE sport national !

 

 

Ci-dessous mes camarades de jeux, Véro et Matthew.

Et les photos suivantes ont été prises dans le Toronto Botanical Garden.

 

 

J’ai eu la chance d’observer quelques beaux oiseaux dont celui ci-contre, qui serait un red-tailed hawk (une buse à queue rousse) si mes recherches sont exactes.

Détails de la glace à la surface de la rivière.

 

Nous avons aussi errer à travers la ville de Toronto, hétéroclite : allant de l’université avec une architecture très anglo-saxonne, à des bâtiments modernes originaux.

 

 

Sur la photo ci-contre, The Art Gallery of Ontario à droite, l’école d’architecture en hauteur et la tour CN Tower en arrière-plan.

 

 

 

 

 

 

 

Ci-contre, un grand centre commercial noir de monde pendant les vacances de Noël.

A Montréal (ou plutôt dans sa banlieue), j’étais hébergée chez les parents de Véronique. Voici quelques images du quartier sous la neige.


Autant dire que ces vacances ont été salutaires après avoir terminé le semestre plutôt minablement : rien de tel que de rencontrer de nouvelles personnes, pratiquer mon anglais, faire de belles balades, et essayer quelques sports exotiques comme le trampoline pour passer à autre chose !

Publié dans Culture canadienne, My life, Nature, Sports | 4 commentaires

The come back

Oui, je suis de retour quelques semaines d’absence. Depuis, la neige est arrivée et a décidé de s’installer durablement (And the pictures ? very sooooon)

Moi qui appréhendait le froid, je m’y accommode sans trop d’effort. Et heureusement car il paraît que ça va durer encore quelques mois… Et puis je me console en réalisant que de l’autre côté de l’Atlantique, vous n’êtes pas forcément mieux logés cet hiver. Au moins, quand il neige 10 centimètres dans la nuit ici, tout est prévu ;-).

Le 23 décembre : direction Montréal où je suis accueillie dans la famille de Véronique, une de mes colocs. On passe la soirée chez une amie de Véro à discuter politique (j’ai eu enfin l’occasion de découvrir le point de vue d’un québécois indépendantiste), et à chanter des « tunes » québécoises. En voici une dont les paroles me plaisent beaucoup :

Christmas Eve : une très bonne ambiance autour d’un repas délicieux (et une séance Skype avec ma famille de l’autre côté de l’Atlantique) ! Véro et moi avons même montré quelques pas de zumba appris en cours de danse à la fac ce semestre… C’était rigolo !

Christmas day : direction Toronto (5-6 heures de route) où je suis accueillie par la grande famille (un peu intimidante au début) de Matthew, le copain de Véronique. Et je pratique mon anglais !!!! Le programme pour les prochains jours : découverte de cette grande ville qu’est Toronto. (Les photos arrivent…)

MERRY CHRISTMAS to my family and friends !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Publié dans Culture canadienne, Meteo | 4 commentaires